Archive for janvier, 2012

Plumes

J’ai ouvert l’une de mes boîtes aux trésors. Celle des plumes. Chacun de ces bouts d’oiseaux a une histoire et une origine. Ainsi la plume du Pic épeichette (?) avec ses gros points blancs est un cadeau qui m’est très cher. Celles du Geai des chênes sont les reliefs d’un repas carnivore trouvés à l’entrée d’un terrier tout proche de l’endroit où fleurissent le Bois gentil et la Gagée commune. C’est ainsi qu’au gré des découvertes et des observations je me constitue ma cartographie personnelle.

Advertisements

Invitation

J’ai le plaisir de vous présenter ma nouvelle exposition.

Samedi 28 janvier 2012 de 15.00 à 18.00

Dimanche 29 janvier 2012 de 15.00 à 17.00

Galerie Gulliver, Rue des Epouses 8, 1700 Fribourg

Karl Inglin, huile sur toile, 60×60 cm (p.p.)


Les trois Grâces du Guiguisberg

Elles ont l’air d’être en excellente santé, les trois grâces du “Guiguisberg” dessinées “d’après nature” par Locher. Cela nous change des grâces anorexiques des temps modernes. Et puis elle me font penser au “Guggisbergerlied”, cette magnifique chanson que me chantait ma maman.

J’ai trouvé cette image sur le site du British Museum en faisant une recherche sur le peintre Gottfried Locher (1735-1795). Ce peintre d’origine allemande a travaillé à Fribourg dès 1751 jusqu’à sa mort. Il a notamment peint des œuvres dans plusieurs églises de la ville (St Michel, Capucins, Notre-Dame) ainsi qu’à l’Hôtel-de-Ville et dans plusieurs maisons patriciennes. Malgré tout ces mandats à Fribourg et dans d’autres localités, il semble avoir trouvé le temps de dessiner plusieurs planches avec des sujets campagnards. Merci Monsieur Locher.


Ecorces

L’écorce est la peau de l’arbre. Elle protège l’intérieur des variations de température, des insectes et des maladies. En vieillissant l’écorce s’épaissit et se fissure créant des crevasses plus ou moins importantes. Comme la peau. A part cela, les écorces sont des œuvres d’art.

Bouleau

If

Platane

Pin sylvestre