Archive for mars, 2013

Tenebrae

Depuis ce matin il neige sans interruption. Dimanche nous passons à l’heure d’été. Il restera une heure de plus pour peller la neige de jour.

J’écoute Tenebrae de Gesualdo par le Hilliard Ensemble. Somptueux!

Don Carlo Gesualdo, prince de Venosa, neveu de Charles Borromée, meurtrier de sa première épouse et de l’amant de celle-ci, musicien de génie, maître de la dissonance. Un vrai personnage de roman.

(Hélas, je n’ai pas trouvé l’interprétation du Hilliard sur Internet)

Advertisements

En attendant le printemps

Hier j’étais invité à une fête d’anniversaire en plein air. Tout y était pour que la fête soit belle. Des sourires, du pain, du fromage, du jambon, de la bière, du vin, un jeu de boules et même un petit orchestre. Il manquait juste un rayon de soleil pour réchauffer l’ambiance.

J’ai trouvé les restes d’une feuille que je vous offre en attendant que le printemps vienne enfin.

???????????????????????????????


Un carré d’hiver qui disparaît

Un carré d’hiver qui disparaît pour laisser la place au printemps, un bouquet de Perce-neiges, une assemblée de Punaises, une Eranthe d’hiver et les plumes d’un Jaseur boréal. C’est ma récolte de cette fin de semaine.

Il faut quelques heures à l’Eranthe d’hiver pour sortir de terre et ouvrir sa belle corolle jaune. C’est une fleur rapide. Quand au Jaseur boréal il aura certainement été la victime d’un rapace.

Karl Inglin - Carré d'hiver

???????????????????????????????

???????????????????????????????

???????????????????????????????

??????????????????????


Le roi déchu

Autrefois, quand les humains respectaient les arbres, l’ours était le roi des animaux. Certains l’appelaient “homme sauvage” parce-que  comme l’homme, l’ours est omnivore, gourmand et sait se tenir debout. Pour accéder au trône royal, le prétendant devait se mesurer à l’ours lors d’un combat au corps-à-corps. Certains seigneurs et chefs de guerre prétendaient même avoir un ours comme ancêtre, un ours qui avait donc forniqué avec une aïeule. Symbole de résurrection et de fertilité, on prêtait à l’ours une sexualité débridée. C’est certainement cette qualité supposée qui déplu aux moines d’Irlande venus annoncer la bonne nouvelle dans nos contrées. Ils ont diabolisé le plantigrade et ils l’on ridiculisé en lui donnant un rôle de domestique et même d’esclave. Puis ils l’ont remplacée par le lion sur le trône du règne animal.

Après une longue absence, l’ours repointe son museau dans nos contrées. Il ne s’appelle plus “homme sauvage” mais M13. Les fonctionnaires de la nature l’équipent d’un émetteur afin de pouvoir le surveiller en tout temps et puis l’abattent avec un fusil à lunette. Il est bien loin loin le temps ou les humains respectaient les arbres et les ours.

Tout cela pour vous annoncer que l’ail des ours est de retour et que c’est bientôt le printemps.

???????????????????????????????

Ours_Livre_de_chasse