Gris

Tout ce qu’il y a

Comme gris dans l’hiver,

Toutes ces espèces de gris,

Tout ce qui va

Du presque blanc parfois de certains coins de ciel

Au plus foncé des terres, des lointains, des nuages.

Tous ces gris sont encore

Pour le monde un moyen

De s’essayer semblable

A qui se croit heureux

De n’avoir pas en lui

Plus que des déchirures,

Et qui toujours espère

Se voir sans trop d’effort

Remodelé bientôt

Sur son noyau de joie.

Guillevic. De l’hiver (extrait)

Gris

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s