Les culs blancs

C’est en marchant à travers champs que je les ai vu pour la première fois. C’était début janvier. Depuis à chacun de mes passages j’ai le plaisir de les revoir au même endroit, un pré situé entre une forêt et une route juste à la sortie de la ville. J’ai trouvé une planque qui me permet de les approcher sans les déranger.

Depuis j’ai appris que le cul blanc que l’on appelle miroir permet au chevreuil de communiquer au sein du groupe et de donner l’alerte en cas de danger. Chez le brocard le miroir a la forme d’un rein ou d’un haricot alors que chez la chevrette il a l’aspect d’un cœur.

z01z02z03z04z05

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s