Le Bois de Vénus

Sise à l’écart des sentiers balisés, cette forêt de montagne accueille les sabots de la Déesse. Au début des troncs, des pierres moussues et des fougères comme dans toutes les forêts. Puis les choses se corsent. La forte pente et des troncs renversés freinent la progression. Première rencontre. La minuscule Racine de corail, une orchidée des forêts qui aime les lits de mousse. Au début je ne trouve que des feuilles et des fleurs en devenir. Soudain un dragon féroce me barre le passage. La Salamandre noire. Enfin. Au détour d’une petite clairière ensoleillée, les Sabots en fleur. La Déesse a entendu mes suppliques. 

Le Sabot de Vénus. Autrefois assez répandue, cette sublime orchidée est aujourd’hui rarissime. Principale cause: la cueillette. Ne cueillez pas les fleurs sauvages, allez chez le fleuriste…

01

02

04

05

03

07

08

Advertisements

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s