L’éboulis éblouissant

J’avais très envie de rencontrer un jour le Pavot occidental. C’est fait. J’ai même vu tellement de Pavots, que j’avais l’impression d’être un peu «pété». L’émotion sans doute.

Le contraste entre cette fleur gracile que l’on dirait faite de papier de soie chiffonné translucide et la rudesse minérale de son habitat est saisissant. C’est qu’elle pousse exclusivement dans des pierriers. Et comme pour en rajouter une couche, de préférence des éboulis non stabilisés orientés nord-nord-ouest.

Le Pavot occidental est un sous-espèce du Pavot des Alpes. On le trouve essentiellement dans les Préalpes fribourgeoises et vaudoises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.