Rencontre avec un pèlerin

Ce matin belle rencontre et échange nourrissant avec Werner, un citoyen de Stuttgart sur le chemin de Compostelle. Il était visiblement accroché par le tableau en vitrine. Pas étonnant de la part d’un marcheur au long cours.

Nous avons longuement parlé de la marche à pied et de ses expériences de pèlerin. Il m’a expliqué que le pèlerinage était très différent d’une balade ordinaire du fait de devoir respecter un itinéraire donné et un horaire permettant boucler l’étape du jour, bref, d’aller vers un but. Exercice qui exclu évidemment les libertés que s’offre le marcheur errant. Échange aussi sur les interrogations qu’un tel voyage suscite immanquablement et du lien entre l’homme et la nature, lien que la marche favorise et renforce.

Werner n’effectue pas ce long trajet d’une traite mais en plusieurs étapes annuelles. Il est en effet difficile à l’homme contemporain de se libérer pour une aussi longue période. Cette année il désire rejoindre Lausanne et peut-être même Genève.

Son interprétation de mon tableau correspond d’une manière étonnante à ce que j’ai voulu exprimer. Cela fait plaisir et me réconforte dans ce que je cherche à raconter et partager.

Merci Werner pour ces moments partagés et bonne route !

Karl Inglin, Paysage, huile sur toile, 100 x 100 cm, p.p. Tafers

 

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.