Baldrian / Valériane

Quand je n’arrivai pas a m’endormir, ma Mère me donnait un sucre avec de la valériane. Baldriantropfe, comme elle disait. Je ne sais pas si c’est la douceur du sucre, les vertus de la plante ou le geste maternel qui me calmait. Peut-être les trois à la fois.

Chaque fois que je rencontre cette plante, je me souviens en premier de son nom allemand et j’ai toujours une pensée pour ma Mère.

 

Berg-Baldrian / Valériane des montagnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.