En musique

The Hilliard

C’était à la Tonhalle de Zürich. Certainement l’un des premiers concerts de cet ensemble en Suisse. Ils chantaient le Lamentations de Jérémie de Thomas Tallis. La sobriété et beauté des voix, la justesse des intonations et des accords m’avaient littéralement scotché sur mon siège. Un des touts grands frissons de ma vie.

Fin décembre The Hilliard donnera son dernier concert à Londres. Merci les artistes.


Nordic Voices

Nordic Voices est un ensemble vocal de Oslo (Norvège) qui interprète avec bonheur de la musique contemporaine, ou comme dans cet exemple, un chant populaire arrangé pour six voix a capella par le compositeur Frank Harvoy. C’est très beau.


Merci Georges

L’homme meurt, le poète reste vivant.


Emouvante simplicité

Abandonnée par Enée, Didon la reine de Carthage se laisse mourir et fait ses adieux à sa suivante Belinda. Le texte du librettiste tout comme le langage musical de Henry Purcell sont d’une émouvante simplicité et l’interprétation de Lorraine Hunt est sublime. C’est cela le génie.

“Thy hand, Belinda, darkness shades me,

on thy bosom let me rest.

More I would, but Death invades me ;

Death is now a welcome guest.

When I am laid in earth, may my wrongs create no trouble in thy breast.

Remember me, but ah ! forget my fate.”

(“Ta main, Belinda ; les ténèbres me masquent la lumière. Sur ton sein laisse-moi me reposer. Je te dirais plus mais la mort s’empare de moi ; la mort est à présent la bienvenue. Lorsque je serai portée en terre, que mes torts ne viennent point troubler ton sein. Souviens-toi de moi ! Mais, ah ! Oublie mon destin.”)


Tenebrae

Depuis ce matin il neige sans interruption. Dimanche nous passons à l’heure d’été. Il restera une heure de plus pour peller la neige de jour.

J’écoute Tenebrae de Gesualdo par le Hilliard Ensemble. Somptueux!

Don Carlo Gesualdo, prince de Venosa, neveu de Charles Borromée, meurtrier de sa première épouse et de l’amant de celle-ci, musicien de génie, maître de la dissonance. Un vrai personnage de roman.

(Hélas, je n’ai pas trouvé l’interprétation du Hilliard sur Internet)


Concerto

Concerto pour corne de vache et trois cors des Alpes. J’aime!


Andante con moto

Un mouvement du trio op.100 de Franz Schubert pour terminer l’année en douceur et pour remercier de tout cœur toutes les personnes qui soutiennent ma quête du simple et du beau.