Cycle Préalpes fribourgeoises

Je suis un homme de la plaine et j’ai longtemps hésité a peindre la montagne. Après plusieurs années de balades et de nuits passées à la belle étoile, je suis devenu un peu montagnard. Maintenant j’ose.

C’est ainsi que je vais consacrer un cycle aux Préalpes fribourgeoises en peignant des endroits que j’aime particulièrement.

Le troisième tableau de ce cycle sera consacré à la Dent de Folliéran.

Karl Inglin, Gros Brun, huile sur toile, 100 x 100 cm, coll. part. Fribourg

Karl Inglin, Col de Bounavalette, huile sur toile, 100 x 100 cm, coll. part. Chardonne VD

Advertisements