Coup de coeur ou de gueule

Frejima Devant

Au mois de juillet 2016 j’ai passé une nuit sur la crête qui sépare les alpages de Frejima Devant et du Pralet au fond du Petit Mont. En voyant le chalet de Frejima Devant, situé en lisière de la Forêt du Lapé, je m’étais dit qu’il serait merveilleux de pouvoir en disposer pour visiter cette forêt mythique.

Mon rêve s’est réalisé par une immense surprise. En homme généreux, le propriétaire de l’alpage m’a offert l’hospitalité des lieux pour quelques jours. Les miracles existent!

C’est ainsi que durant cinq jours et autant de nuits j’ai pu vivre au rythme de la nature, explorer la Forêt du Lapé, ses alentours et m’offrir en prime une excursion sur la Hochmatt et le fameux lapiaz de In den Löchern.

Frejima Devant et la Forêt du Lapé sont maintenant profondément ancrées dans mon cœur et font partie de mes amours préalpins au même titre que le Breccaschlund, le Vallon des Morteys et le Fochsen.

Le chalet de Frejima Devant, Dent de Ruth et Dent de Savigny

Le petit Mont à l’aube

Comme un paysage d’un Maître chinois

J’ai gravi la montagne muni d’un escabeau et j’ai marché sur la lune

Bain de vapeur pour le Cheval Blanc

Un sanctuaire minéral pour un Épicéa

Lever du soleil

Advertisements

Le congé

L’autre jour un employé de la Poste m’a dit qu’il était convoqué pour recevoir son congé. Me suis souvenu de ma propre mise à pied à 50 ans après plus de 20 ans de service. J’avais reçu le coup de pied au cul d’un “secrétaire général” qui, mis à part de grosses notes de frais, n’apportait rien à l’entreprise. Il ne connaissait même pas les termes de mon contrat. Le mépris total.
Depuis je galère régulièrement dans l’incertitude du lendemain. Heureusement que j’ai la peinture. Hier j’ai commencé deux nouveaux tableaux. Allez, au boulot! que ma joie demeure….


La Vallée du Gottéron

En parcourant la Vallée du Gottéron je me suis souvenu avec nostalgie du temps de mon enfance. La vallée était un espace d’aventure, de découverte et de rêve pour des générations de joyeuses bandes de copains. C’était notre Brocéliande, notre Ile aux Trésors, notre école buissonnière. Le soir je rentrai bien crotté en exhibant fièrement mes petits bobos d’explorateur. C’est dans cet espace de liberté que j’ai appris a observer, respecter et aimer la Nature, que j’ai développé mon imaginaire, ma créativité.

Désormais la vallée est en grande partie défigurée par des escaliers et des ponts surdimensionnés et hideux. Un véritable cas d’école de la dérive sécuritaire de l’homme moderne qui voudrait éliminer le moindre risque et rendre la Nature accessible aux talons-aiguilles.

Seule consolation: à plusieurs endroits j’ai observé des coulées et éboulements qui remettent la Nature à sa juste place. Coulées et éboulements qui vont poursuivre la lente reconquête, inexorablement.

01

02

naïade

dragon

 


Mon arrière-grand-père et le Gotthard.

Sur cette photo mon arrière-grand-père Franz Josef Alois Inglin (02.03.1831 – 14.04.1894) pose au milieu de sa famille. Ses fils (de g. à d.) Emil, Josef, Gottfried Jakob, Franz, Johann et Dominik Gaspard ainsi que sa deuxième épouse Karolina et leur fille Marie. Sa première épouse Anna Catharina était décédée à la naissance de mon grand-père Dominik Gaspard.

Originaire de Sattel (SZ), mon arrière-grand-père habitait Altdorf au lieu dit Lehn, proche de la route qui mène au col mythique. Charretier et charron de profession, il possédait une entreprise qui transportait des marchandises par le col du Gotthard. Après la mise en service de la ligne de chemin de fer du Gotthard en 1882, son entreprise a fait faillite.

Ce n’est pas pour «venger» mon arrière-grand-père que je dis non au deuxième tube du Gotthard qui serait en fait déjà le cinquième. C’est pour éviter une dépense inutile de 3 milliards de francs et pour que notre Gouvernement et Parlement respectent enfin l’article constitutionnel sur la Protection des Alpes et cessent d’imaginer des projets pharaoniques inspirés par les lobbystes de la construction.

Image (4)


Le Bourg en Fête

Du 3 au 6 septembre 2015 le quartier du Bourg sera en Fête. Le Festival “Bourg en Scène” va investir notre joli quartier et ses endroits les plus bucoliques pour y créer des spectacles de danse, de théâtre, de théâtre dansé… et des concerts!

L’Association “Trésors du Bourg” organise sa traditionnelle Chasse aux Trésors qui vous permet de rencontrer les artisans, artistes et galeristes du quartier et de gagner de nombreux prix. Cette Chasse aura lieu le 4 septembre de 14h à 20h et le 5 septembre de 10h à16h.

Vous pouvez également visiter la Cathédrale en compagnie de Claude Ducarroz, prévôt du Chapitre cathédral, assister à la Journée Caritas Fribourg en famille ou tester vos compétences vocales au Café du Tunnel.

Tous les détails sur ce lien: https://frbourg.wordpress.com/le-bourg-en-fete-2015/

ou sur le site de Bourg en Scène: http://bourg-en-scene.ch/fr/

BIENVENU ET BONNE FÊTE!

Affiche cor. - Copie


Immigration

L’Edelweiss est une immigrée. Originaire de l’Himalaya et de Sibérie elle a «émigré» en Suisse après les glaciations quaternaires. Maintenant c’est une fleur “bien de chez nous”. Elle orne même le fameux bredzon gruyérien.
Nos ancêtres aussi sont venus après les glaciations. Nous sommes tous des descendants d’immigrés.

edelweiss


Aujourd’hui je suis Grec

Aujourd’hui je suis Grec. Je suis Grec par solidarité avec un peuple qui souffre depuis des années de l’austérité imposée par des technocrates de la finance. Le simple fait que des enfants meurent faute de soins est un immense scandale.
L’Europe était une idée merveilleuse tant qu’elle était portée par des chefs d’état avec une dimension humaniste. Maintenant elle est dirigée par des politicards sans envergure, sans visions et incapables d’imaginer une Europe véritablement démocratique et solidaire.

grec